edito du 15 septembre au 17 decembre 2011

15/09/2011

Les Lilas, le 19 septembre 2011

Chers amis du Triton,

Début août, je vous annonçais que la situation du Triton était alarmante suite à la décision de Pôle Emploi de ne pas reconduire son aide concernant 11 emplois en CUI (Contrat Unique d'Insertion) ; j'écrivais alors : " Nous avons donc, une fois encore, un nouveau " moulin " à combattre ".

Vous avez été très nombreux à témoigner votre inquiétude et votre attachement au Triton. Portés par un incroyable mouvement de solidarité et d'innombrables messages de sympathie venus de toute part, nous avons eu la force d'affronter cette nouvelle épreuve aussi injuste qu'inacceptable.

Nous avons constitué un dossier solide mettant en avant non seulement les conséquences dramatiques et définitives d'une telle décision mais aussi l'exemplarité de l'action que notre association mène sur le terrain de la formation et de l'insertion professionnelle en contrepartie de ces aides à l'emploi qu'elle reçoit depuis dix ans.

Pendant plus d'un mois, et sans discontinuer, nous n'avons pas baissé la garde et avons remué " ciel et terre ", en interpellant tous les responsables de Pôle Emploi et de la Direction du Travail et de l'Emploi, à tous les échelons (départemental, régional, national), la presse et tous nos partenaires institutionnels.

Cette obstination, a été payante !

En effet nous apprenons que Pôle Emploi revient sur sa décision et nous propose de reconduire 8 des 11 postes CUI.

Cette nouvelle, nous voulons la partager avec tous ceux qui ont pris cette menace au sérieux et qui nous ont soutenus, encouragés et accompagnés dans cette épreuve.
Je veux remercier particulièrement les salariés du Triton pour la confiance qu'ils nous ont témoigné pendant cette période angoissante, n'ayant comme seule garantie d'avenir que notre combativité. Je veux aussi rendre hommage au personnel de Pôle Emploi qui œuvre au quotidien à nos côtés et au côté des salariés et pour qui, j'en suis certain, cette nouvelle est un soulagement.

Cependant cette bonne nouvelle ne remet pas les compteurs à zéro, nous y laissons des plumes ! En effet :
- 8 postes sur 11 sont reconduits, 3 postes sont donc à pérenniser immédiatement
- nous nous donnons pour objectif de pérenniser 6 postes au total d'ici 18 mois.
- le taux de prise en charge de ces aides baisse fortement (environ de 30 %)
- ces aides peuvent encore être remise en question dans 6 mois

Ce qui signifie une perte d'aide de 11000 € en 2011, 37000 € en 2012 et 51000 € en 2013.

Cette crise aura au moins permis de mettre en lumière l'extrême fragilité de la situation de l'emploi au Triton.

Le 15 septembre dernier, nous avons réuni l'ensemble de nos partenaires institutionnels (Drac, Région, Département, Ville, Sacem). Nous avons unanimement fait le constat qu'il était urgent de trouver des solutions pour pérenniser le financement de l'emploi dans notre association.

Plusieurs pistes ont été évoquées nécessitant des efforts financiers de la part des partenaires.

Espérant que cette prise de conscience collective sera suivi d'effets rapides et que, la crise aigue passée, l'on ne néglige pas l'importance d'anticiper sur celles à venir.

Jean Pierre Vivante
Président du Triton

Article du Parisien paru le 16/09/11 concernant les CUI au Triton

Article du Parisien paru le 22/09/11

Edito du 20/08/11

Retour